logo PHI

FR EN IT ES

FR EN IT ES

logo PHI
"

Le témoignage de Ambre

Myriam alias Imy,

J’ai rencontré la permaculture par hasard, au détour d’un débat houleux au beau milieu de Pondicherry, en Inde du Sud.

Les synchronicités sont toujours de belles surprises. Ici, je crois que c’était le moment idéal pour moi d’entendre qu’il y avait des outils pour solutionner mon problème ou tout du moins, ce que je pensais être un problème, mais qui en fait n’était que le début de mon éclosion.
Douloureux de sortir de terre! Mais attendez la suite, l’arbre à vu naître ses premières feuilles.

Mon “problème”, c’était que je sortais d’un burn out, à 27 ans seulement! Je ne savais plus où aller ni quoi faire de ma vie ou quoi entreprendre ni même encore dans quoi j’étais bonne. Depuis toujours, je ressens en moi que je ne fonctionne vraiment bien qu’à la passion. Ceci étant dit, je constatais toujours à mes dépends que le manque de sens me tuait à petit feu. A chaque fois, je le sentais, mais je ne m’écoutais pas.

Deux expériences salariales décevantes, un blocage du dos et une rupture plus tard, c’était tout le corps qui me disait stop. Stop, poses-toi et réfléchis à ton next move, sauf que là… C’est la feuille blanche. Je n’étais que l’ombre de moi-même et incapable de faire quoi que ce soit. Si! Peut-être juste survivre à ma journée.

C’est à cette période-là que Bernard Alonso pointe le bout de son nez dans mon histoire. Nous nous sommes rencontrés en Inde et, promis, à l’époque je n’avais pas vu le film Mange, prie, aime. Je ne vous fait pas un remake douteux! Nous nous sommes revus à Paris quelques semaines après notre retour et comme j’avais des compétences en communication, vidéo, etc., il m’a proposé de filmer un stage à Bagneux (vous pouvez regarder la vidéo en cliquant ici). J’étais spectatrice, mais tout ce qu’il disait rafraichissait ma mémoire et résonnait dans ma poitrine! J’ai ensuite foncé pour faire un stage de 5 jours en Bretagne.

QUELLE EXPÉRIENCE INCROYABLE !

Le groupe était fantastique, le lieu magique. Nous mangions ce qui poussait dans le jardin et j’ai dormi dans une yourte (oui oui moi, car pour rappel je suis parisienne et en vrai citadine, les toilettes sèches, c’était pas spécialement évident dès le départ).
C’était ma première rencontre avec mes niches, ma première réflexion (avec ma triade) sur mon fil directeur et ma mission.

Myriam

Aujourd’hui je suis cheffe d’entreprise. J’ai une équipe que j’aime, des clients que j’adore servir et chaque matin, je me réveille et vie grâce à mes compétences naturelles (mes niches). C’est le début d’un long processus qui à commencé en 2017 et qui, aujourd’hui, se concrétise enfin et suit son petit bonhomme de chemin.

Bien sûr, ça a pris du temps avant de s’installer, de se (re)mettre en place dans mon esprit et de se matérialiser. Encore aujourd’hui j’y repense et parfois, je ressors mes outils religieusement gardés dans le carnet de mon stage en Bretagne…

Je ne vais pas vous dire que tout est facile aujourd’hui et que la Permaculture Humaine est la baguette magique à toutes vos problématiques. Nous avons notre part de responsabilité, vous avez votre responsabilité dans ce que vous entreprenez ou réussissez. Mais, si vous faites les choses avec foi et engagement, alors vous aurez des résultats extraordinaires.

Croyez en vous et travaillez à consolider votre ou vos niches, vos forces naturelles.
Vous êtes là pour quelque chose, le jeu c’est de découvrir « pour quoi ».

Bon voyage à vous,
N’oubliez pas de raconter votre histoire, ici ou partout ailleurs.

With Love,
Imy

NOTE DE BERNARD
ALONSO

Apprendre sans avoir expérimenté, c’est du copier-coller. Nous ne pouvons que partager notre expérience. C’est ça la vraie valeur humaine, qu’il est nécessaire de passer au suivant. Les expériences réussies ne nous appartiennent pas. Nous avons le devoir de les transmettre. Alors c’est ce que j’ai fait, ici, pour vous, en créant ce concept que je souhaite du fond du cœur partager, partout sur cette planète, avant mon départ de cette expérience humaine sur terre.

Comme nous tous, j’ai été le résultat d’un formatage organisé par le monde industriel pour devenir un prototype de consommateur/producteur, ou l’inverse. Comme la grande majorité d’entre nous, je suis allé à « l’école des perroquets » et j’ai eu des diplômes
Je gagnais beaucoup d’argent … et j’étais quand même malheureux comme un pou.

Le Conseiller d’orientation n’avait pas pris en compte ma vocation, car il n’y avait pas les outils que nous proposons maintenant pour les définir. Je suis donc allé sur le marché du travail, ailleurs … dans un boulot inapproprié pour la personne que j’étais à l’intérieur. Je me sentais comme dans la peau d’une coccinelle qui aurait perdu son rôle de coccinelle pour remplir celui de l’abeille … alors que je n’avais pas les outils nécessaires pour polliniser les fleurs, mais des mandibules pour manger des pucerons.

À tâtons, avec de l’intuition et beaucoup d’erreurs, j’ai finalement trouvé ma voie… ma vocation pour vivre enfin en me sentant utile et à ma juste place. Une fois que ma vocation était reconnue, par moi avant tout je me suis laissé guider en répondant toujours par le biais de mes talents (de mes niches) aux besoins de la VIE dans son sens large et en même temps précis. Et c’est cette expérience, confirmée par celles de milliers d’autres depuis ces trente dernières années de recherche et développement, que je vous partage ce mécanisme accessible à tous.

Croyez-moi: quand vous dépassez la notion d’avoir un boulot alimentaire et que vous exprimez votre passion, comme par magie, une grande synchronicité vous conduit par étape vers l’épanouissement. Qui plus est, vos actions vous logent et vous nourrissent dans l’abondance, puisque c’est une loi naturelle.

Si vous n’avez pas encore tout ceci dans votre vie, n’allez surtout pas croire qu’il y a quelque chose d’anormal avec vous: C’est tout simplement que vous n’êtes pas sur votre voie; vous n’exprimez pas votre vocation, vos niches.
C’est un programme inscrit dans votre ADN dès la naissance … mais que vous n’entendez pas pour diverses raisons. Cette boîte à outil que nous vous offrons, va vous permettre enfin de découvrir les subtilités qui vous habitent et vous débarrasser de vos croyances erronées.

N’allez surtout pas croire qu’il faut de la chance, de l’argent, du temps, des connaissances, des relations, etc. Pas du tout!. Comme la coccinelle, vous ne pouvez seulement exprimer vos forces et vos talents … pas ceux d’un autre.

D’abord et avant tout il vous faut découvrir ou confirmer votre profil de niche et reconnaître votre vocation, retracer ce fil conducteur qui vous suit depuis votre enfance puis enfin vous arriverez face à votre piste de décollage pour voler vers une destination qui vous habite depuis toujours.

N’en doutez pas un seul instant.

Je suis Bernard Alonso, je vous attends !

Bernard Alonso
Père de la Permaculture Humaine