Quand la girafe nous parle de notre raison d’être

15 Avr 2020

Saviez-vous que la girafe, avec ses proportions incroyables, est parfaitement adaptée à sa raison d’être?
Cet animal emblématique d’Afrique nous a toujours fasciné et intrigué par ses mensurations hors normes, notamment son cou mesurant 4m de haut en moyenne et sa langue pouvant aller jusqu’à 50 cm de long. Pourtant, on s’interroge… Elle semble pataude quand elle doit se pencher avec cet immense cou pour boire sur un point d’eau. Sa position critique en fait même une proie facile.
Alors pourquoi un si long cou?

Un rôle bien précis

En Permaculture Humaine, Bernard Alonso utilise souvent l’exemple du physique particulier de la girafe pour illustrer la notion de “raison d’être”. Convaincu que la nature s’exprime d’une manière parfaite et dote chaque être vivant des meilleurs atouts pour servir un rôle précis dans son écosystème, Bernard nous explique ainsi l’utilité de ce cou et de cette langue, adaptée à sa fonction profonde dans son milieu.
Voici la réponse simple à la question de la girafe : elle possède un très long cou pour pouvoir manger le haut d’une espèce précise d’arbre: l’acacia.
Pour quelle raison mange-t-elle les branches si hautes au lieu de se contenter des feuillages plus bas?
La permaculture nous invite à observer le fonctionnement de la nature dans sa profondeur. La nature est parfaite et ne laisse rien au hasard, tous les détails ont une bonne raison d’exister. Il faut savoir que dans l’évolution de cette écosphère, chaque nouvelle espèce est apparue au fil de millions d’années pour remplir une fonction en relation avec un écosystème existant.

Une relation particulière

Ainsi, la girafe est en relation avec l’acacia dont elle se nourrit en grande partie. Celui-ci, comme beaucoup d’arbres, construit ses racines proportionnellement à la grandeur de ses branches. Dans le milieu sec où vit l’acacia, la lenteur de sa pousse lui laisserait peu de chance de survivre au manque d’eau.
Il est bien connu que la taille active l’enracinement et l’intervention de la girafe, qui taille les branches les plus hautes, stimule les racines verticales à pousser plus en profondeur, loin de la surface sèche et aride.
La raison d’être de ce cou surdimensionné, sa fonction première, est donc de stimuler l’enracinement profond des acacias et permettre à leurs racines d’atteindre les couches profondes du sol où se trouve encore de l’humidité.
On pourrait presque dire que la girafe a été conçue pour assurer la résilience des acacias…

Tout est interrelié

La girafe aide l’acacia à se maintenir dans son milieu, qui lui-même aide son milieu en fixant une grande quantité d’azote dans le sol.
Nous pourrions analyser grand nombre des ‘’fonctions‘’ de tout ce qui est vivant dans notre écosystème terrestre et trouver toutes les raisons d’être et leurs interactions pour créer la vie et l’évolution de notre planète!

L’homo-sapiens, une espèce à part?

La Permaculture humaine nous aide, à partir de ces observations, à faire le lien avec la raison d’être de l’humain, cette fonction que chaque être vivant se doit de connaître et de retrouver pour donner du sens à sa vie.
L’être humain ne déroge pas à la règle. Comme toute espèce vivante, l’espèce humaine a un rôle spécifique à jouer et ne peut s’affranchir des lois naturelles dont il fait partie intégrante.
Il doit se souvenir qu’il a, dans sa fonction intrinsèque, une raison d’être sur Terre ici et maintenant en temps qu’espèce et aussi en tant qu’individu…
Dans le monde industriel, l’éducation et le système se sont donné pour mission de rendre les gens efficaces en termes de production et de consommation. Ainsi, la compréhension de notre raison d’être en tant qu’espèce nous échappe car nous sommes rapidement coupés de notre intuition, de notre essence véritable, et nous oublions d’observer nos talents et nos prédispositions.

Nous oublions d’écouter l’appel de ce à quoi nous voulons vraiment contribuer depuis notre plus jeune âge.
Alors que le rôle des animaux et des plantes est inscrit dans leur programme génétique, l’humain doit découvrir le sien. Cette quête amène chacun à tracer son chemin, faire ses expériences pour redonner un sens à sa vie…

D’autres articles qui peuvent vous intéresser…

L’élection du Chef

Il y a quelque temps, la France a vécu des élections présidentielles. Une question amusante se pose afin de vérifier la qualité de notre système électoral ; un mécanisme électoral est-il permaculturel ?  La permaculture ... On se souvient que la permaculture s’inspire...

Découvrir une niche écologique : L’artiste

L’émotion se ressent au niveau de la poitrine et déclenche une série de phénomènes physiologiques. La plupart d'entre nous subissons l'émotion et la vivons plutôt négativement. Or, elle peut être une sensation indicatrice. Ce qui est amusant, c’est que le dictionnaire...

Découvrir une niche écologique : Le Propagateur de bonheur

Toutes les niches, sans exception, ont une nécessité pour supporter la vie sociale humaine. C’est comme si l’intelligence humaine se subdivise en "intelligence, compétence, et sensibilité” pour s'entraider les uns les autres à mieux fonctionner. Le rôle profond du...

Où mon attention est … Je suis !

Lors d’une discussion avec une personne que je soutiens dans un coaching en ligne sur les étapes de son design de vie; la conversation est arrivée sur la problématique mondiale actuelle (Russie/Ukraine). La situation covid pas encore terminé, la peur collective se...

Découvrir une niche écologique : le Scientifique

Pour commencer, si nous avions tous accès à notre niche écologique ? Les parents et les éducateurs avertis, dans un monde idéal, devraient être instruits à découvrir les trois talents prédominants, dans le comportement de chaque enfant, surtout sans faire de...

Découvrir une niche écologique : le Communicateur

Nous naissons tous avec un talent prédominant et celui du communicateur s’exprime de plusieurs façons. Très jeunes, et ce pour tous, la niche écologique de l’enfant est définie : On présume qu’elle se trouve dans le programme génétique de son ADN. Cette connaissance...

Niches écologiques et fil conducteur, les piliers pour un nouveau design de vie

Comment ce concept de niches écologiques et de fil conducteur fonctionne?   Définir ses niches écologiques et son fil conducteur À l’instar des fondations d’un bâtiment, l’humain a un socle de compétences qui le mène à exprimer sa vocation. La combinaison de vos...

Livre | Le traité Rustica de la Permaculture

Le livre Le traité Rustica de la Permaculture est sorti le 16 mars 2018 en France. Entre autres domaines traités par divers spécialistes, notre ami Eric Luyckx y parle de Permaculture Sociale, la désignation Rustica pour Permaculture Humaine 😉 Rapprochez-vous vite de...

Livre | Une monnaie au service du bien commun

Le livre Une monnaie au service du bien commun est sorti le 17 mars 2017 en France. Et si une monnaie nationale complémentaire était la clé de toutes nos crises ! Au fil de cette fiction, Philippe Derudder vulgarise l’intérêt d’une monnaie nationale complémentaire aux...

Livre | Permaculture humaine, des clés pour vivre la transition

Le livre Permaculture humaine, des clés pour vivre la transition est sorti le 1er novembre au Québec et le 14 novembre en France. Ce livre de Bernard Alonso et Cécile Guiochon, illustré par Marie Quilvin est édité dans le même format et chez le même éditeur Ecosociété...